Cet été , pendant mes vacances, j' ai eu l'occasion de tester 

et d'apprendre une nouvelle technique très plaisante : la laine feutrée.

De belles couleurs de feutrine à choisir dans un premier temps pour le fond du travail,

puis ensuite on pose des mêches de laine, ou de soie, c'est très ludique... et même addictif.

Ensuite on fixe son travail, en posant  dessus un petit rideau très ajouré,

arroser copieusement d'eau bouillante,

puis prendre son pain de savon de marseille

et masser avec celui-ci délicatement pour ne pas faire bouger les mêches de laine ou de soie,

encore et encore, jusqu'à obtention d'une belle mousse sur l'ensemble.

Vient ensuite une étape physique, importante,

qui permettra la fixation des mêches de laine,pour aboutir au feutrage final.

il s'agit de disposer son travail délicatement sur un store en bambou,

le rouler sur l'ouvrage, puis tel un rouleau à patisserie

faire des allers-retours pendant au moins 10 minutes.

Dérouler toujours délicatement son travail,

car des petites mêches de laine ont pu se "crocheter" sur le store de bambou,

rincer à l'eau claire et bien faire sêcher : c'est fini.

 

 

Ma première pièce d'essai est une fleur, qui est devenue barette à cheveux.

creation_08_16__10_

creation_08_16__11_

 

Puis, j'ai eu envie de réaliser des mitaines, encore en turquoise :

creation_08_16__21_

creation_08_16__18_

creation_08_16__15_

 

Troisième création, j'ai voulu faire une de mes fleurs préférées en laine feutrée : un arum.

creation_08_16__9_

creation_08_16__6_

creation_08_16__7_

 

Et enfin, un petit tableau, à partir de cette carte postale :

creation_08_16__23_

Montalivet_Oleron__14_

creation_08_16__25_

Montalivet_Oleron__13_

Détente assurée avec cette activité, de fait des éducateurs, enseignants ont expérimenté cette activité

avec des enfants qui avaient du mal à "se poser", et cela a très bien marché (selon l'animatrice qui m'a enseignée le feutrage).